Quelques chiffres

Peu d’enquêtes sur la création d’entreprise sont sexuées ; ces chiffres proviennent des différentes enquêtes et études effectuées ces dernières années.

Sources : APCE, APCM, CNIDFF, INSEE-Etude SINE, Observatoire de l’ANPE, Etudes de RACINES.

Les femmes créatrices :

  • composent à peine 30 % de la population des créateurs d’entreprise alors qu’elles sont aussi nombreuses que les hommes à vouloir créer leur entreprise
  • ont entre 35 et 44 ans au moment de la création (44 % contre 38 % pour les hommes) tandis que les hommes sont plus nombreux entre 25 et 39 ans (54 % contre 47 % pour les femmes)
  • attendent davantage le départ de leurs enfants du foyer pour créer (14%, les hommes 10%)
  • y voient  l’idée de créer leur propre emploi que les hommes (respectivement 37 % et 32 %)
  • sont plus diplômées que les hommes créateurs : 49 % ont au moins le bac contre 44 % des hommes
  • mais moins qualifiées : 11 % ont été cadres dirigeants (les hommes : 22 %) mais 38 % employées (les hommes : 24 %)
  • sont moins expérimentées dans leur activité que les hommes : respectivement 50 % et 59 %
  • viennent d’un milieu professionnel sans rapport pour 29 % d’entre elles (21 % pour les hommes)
  • sont 2 fois plus nombreuses à créer que les hommes après une période de chômage
  • mettent en moyenne 13 mois à finaliser leur projet, contre 8 pour les hommes
  • vivent seules avec des enfants pour plus de 30 % d’entre elles
  • ont participé à des stages de formation pour 30 % seulement en moyenne, 22 % dans le seul domaine de l’artisanat
  • celles qui ont eu recours aux conseils pour une durée d’au moins 5 heures ne représentent que 20 % d’entre elles
  • créent plutôt des Très Petites Entreprises et 70 % sous la forme juridique de l’entreprise individuelle
  • travaillent avec leur conjoint dans 33 % des cas (l’inverse n’est vrai qu’à 20 %)
  • présentent un taux de survie de leur entreprise à 5 ans de 41 % alors qu’il est de 45 % pour les hommes
  • accèdent aux prêts bancaires dans 29 % des cas seulement
  • choisissent des activités de services pour plus de 70 % d’entre elles
  • consacrent moins de 8000 euros au démarrage de leur activité pour 46 % d’entre elles (37 % des hommes)